Divorce et Facebook: prudence!

Discussion dans 'Discussions Générales' démarrée par PH-Saber, Aou 1, 2009.

  1. PH-Saber

    PH-Saber Administrator Membre de l'équipe

    Divorce et Facebook: prudence!

    [​IMG]


    Quatre choses à ne pas faire sur Facebook quand on est en instance de divorce, selon le magazine Time:


    Pour en savoir plus
    Facebook | MySpace | Time Warner | Réseautage social



    1. Ne pas évoquer des activités coûteuses ou les cadeaux qu'on fait à un nouveau partenaire: un juge pourrait estimer qu'on dilapide le patrimoine familial.
    2. Ne pas mettre en ligne des photos de fêtes bien arrosées quand la garde des enfants n'est pas décidée. Ne pas oublier les photos sur les sites de ses amis.
    3. N'attaquez pas votre ex, son avocat ou le juge.
    4. N'enlevez pas immédiatement votre ex-belle-famille de la liste de vos amis.


    Cyberintimidation
    Un juge californien vient d'acquitter Lori Drew, une quadragénaire du Missouri qui a poussé au suicide une amie de sa fille par le truchement du site de réseautage MySpace. Cette tragédie, survenue en 2006, a donné lieu à l'adoption de plusieurs lois criminalisant la cyberintimidation, les «lois Megan», du nom de la jeune victime de 13 ans. Megan Meier s'était disputée avec la fille de Mme Drew, laquelle, pour venger sa fille, s'était fait passer pour un garçon qui courtisait Megan sur MySpace. Après un mois, le faux garçon avait rompu, avait traité Megan de «grosse» et de «méchante» et avait affirmé que tout le monde à l'école la détestait. Le jour d'après, Megan, qui avait des antécédents dépressifs connus de Mme Drew, s'est pendue. Un jury de Californie, où la compagnie MySpace a son siège social, a rejeté en novembre dernier des accusations de conspiration contre Mme Drew, mais l'a condamnée pour infractions au contrat de service de MySpace. En rejetant cette condamnation, parce qu'elle est basée sur des lois visant tout d'abord les pirates informatiques, le juge a indiqué que si le jury avait retenu les accusations de conspiration, il n'aurait pas acquitté Mme Drew.


    Confidentialité... jusque dans les airs
    De plus en plus d'études épidémiologiques superposent des cartes géographiques pour détecter des liens insoupçonnés entre des maladies et les caractéristiques physiques ou socioéconomiques de certains quartiers. Les progrès des technologies de cartographie signifient que certains individus malades pourraient être directement identifiés, selon une étude de l'Université d'État de la Louisiane. «Toute carte contenant des données sous forme de point géographique peut être transformée pour révéler l'adresse associée à ces points», affirment les géographes louisianais, qui ont établi une carte des morts survenues durant l'ouragan Katrina, laquelle a été publiée dans un quotidien local. Sur la carte, chaque point représentait une vingtaine de morts et couvrait environ un pâté de maisons et demi. Mathieu Perreault


    Source: http://technaute.cyberpresse.ca
     

Partager cette page